zen forum
Bienvenue !
Connectez vous avec votre pseudo et votre mot de passe
ou inscrivez vous gratuitement pour participer au forum.
Merci de nous rejoindre !

zen forum

forum de discussion sur le bouddhisme zen


 

Site officielSite officiel  facebookfacebook  YouTubeYouTube  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum de discussion sur le bouddhisme zen soto et la spiritualité en général

Partagez | 
 

 L'illusion de l'ego

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Yan
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 37
Localisation : Alpes
Votre pratique, votre tradition : Madhyamika
Gémeaux Singe
Messages : 1
Points de participation : 4
Réputation & Pertinence : 1
Date d'inscription : 10/09/2014

MessageSujet: L'illusion de l'ego   Lun 23 Mar - 20:56

Rappel du premier message :

Qu'est-ce qu'un homme ?
206 os, 640 muscles, 100 milliards de neurones, 100 000 milliards de cellules de 200 types différents qui arrivent à fonctionner ensemble.
Et pourtant, tranquillement, sans aucune hésitation, à chaque action de ces innombrables cellules, nous disons " Je ".
Je mange, je ris, je respire, je pense, je suis ému.
Sommes-nous vraiment là, plantés au sommet d'une montagne de cellules, à les regarder fonctionner pour nous ou est-ce une illusion ?
 
 
 
Sur une vie, de l'enfance à la vieillesse, cinquante tonnes de nourriture nous traverse et nous transforme. Cinquante tonnes ! En 24 heures, nous inspirons huit mille litres d'air et des centaines de milliers de cellules sont renouvelées. Et, pourtant, à la fin d'une journée, nous pourrions affirmer sans rire à qui veut l'entendre " Ce soir, je suis la même personne que ce matin ". Comment est-ce possible ?
Tout changerait, tout se renouvellerait, des cellules à l'eau qui me compose, des pensées aux émotions qui me traversent, tout sauf moi ?
J'ai l'impression très nette d'être situé dans mon corps. Je sens que j'occupe mon corps et j'ai la conviction de le posséder et d'agir par son intermédiaire. C'est mon corps, et je le contrôle.
Mais cette impression, si puissante, si évidente ne serait-elle pas l'arbre qui cache la forêt ?
 
 
L'arbre du "je", toujours semblable à lui-même, ne serait-il pas créé pour cacher une forêt variée de perceptions, d'émotions et de pensées ?
La conscience de soi permet quelque chose d'extraordinaire.
 
Grâce à elle, tous les phénomènes intérieurs et extérieurs qui nous touchent, aussi variés soient-ils, peuvent être rattachés à une seule entité, réunis sous le même étendard: " Je ".
Et c'est bien pratique. Je vois, je chante, je comprends, je suis ému. Toujours je, je, je, utilisé en permanence et qui s'applique à tout. Je ris, je bronze, je parle, je digère. Voilà un mot commode pour unifier l'ensemble. A force d'être appelé par un prénom, à force de dire je, nous croyons fermement en l'existence d'un moi, tel un génie dans une bouteille ou un prisonnier dans sa cellule.
 
Mais que nous montre le bouddhisme ? Que nous disent les neuropsychologues tels Paul Broks, Chris Frith ou Jean-Louis Monestes ? Que peut-on même observer directement de l'intérieur ?
Lorsqu'on le cherche, ce "je" est introuvable. C'est une illusion, un mirage.
 

 
L'illusion est irrésistible, permanente mais elle n'est pas indissoluble. Il n'y a aucun endroit où un "je" existerait en plus des pensées, en plus des perceptions, en plus des émotions.
 Nous sommes des êtres vivants, capables de conscience, mais sans aucun moi fixe.
Voilà la réalité observable.
 
Pourtant, percevoir l'illusion du moi n'est pas un remède miracle. Cela n'a jamais nourri ou habillé personne. Ça ne donne pas de travail, ça ne lave pas le linge, ça ne rends pas intelligent, ça n'apporte pas la fortune, ça ne fait pas disparaître la maladie.
 
Mais cela relâche l'attachement à notre petite personne et aux idées qui l'habillent. Toutes les croyances centrées sur ce moi, si important auparavant, perdent peu à peu leur intérêt.
L'esprit devient plus calme.
 

 
Il passe à autre chose. Il arrête de divaguer et de croire n'importe quoi.
Alors que reste-t-il une fois l'illusion de l'ego dissipée ?
La conscience d'être vivant et l'étonnement d'être conscient.
 
De la vie émerge la conscience de soi et de cette conscience naît l'étonnement.
 
De quoi s’étonne-t-on ? En général, de l’inhabituel et de l’exceptionnel, de ce qui contredit nos attentes et nos croyances. On s’étonne de la taille énorme d’un fruit ou d’une personne. On s’étonne de tout ce qui dépasse l’imagination. On s’étonne de ce qui rompt avec nos habitudes et les lois de la nature. C’est là l’étonnement facile et naturel.
 
Mais le difficile est d’apprendre à s’étonner de ce qui est banal. S’étonner de l’existence d’une fleur ou du corps humain. S’étonner non pas du miracle, mais de la régularité des lois naturelles, qui sont comme un miracle permanent.
 
Hélas, on cesse de s'étonner devant un miracle constant.
Nous sommes des êtres vivants. Voilà le vrai miracle, le miracle constant. Nous ne sommes pas différents des autres êtres vivants. Partout, ce sont les mêmes mécanismes. Partout, les gènes sont à l’œuvre pour préserver l'équilibre dynamique du corps. Des entrées continuelles, de la nourriture, de l'eau, de l'oxygène et des sorties incessantes, des excréments, de la sueur, du gaz carbonique. Tout cela, pour maintenir l'équilibre du corps, l'homéostasie.
 

 
Un arbre ne possède pas d'existence indépendante: Il se dissout en un réseau de relations s'étendant à l'univers entier : la pluie qui tombe sur ses feuilles, le vent qui l'agite, le sol qui le nourrit et le fait vivre, les saisons et le temps, la lumière du soleil - tout cela fait partie de l'arbre.
 
Tout l'univers contribue à faire de l'arbre ce qu'il est. Il ne peut à aucun moment être isolé du reste du monde et à chaque instant, il se modifie imperceptiblement. Mais que se passe-t-il  quand il meurt ? Va-t-il au paradis des arbres ? Y ' a-t-il un au-delà pour lui ?
Non, bien sûr.
Alors, pourquoi accorder aux hommes ce qui paraît impossible à accepter pour les arbres et même pour les animaux, connaissant ce qu'ils sont vraiment ?
Sommes-nous différents d'eux ?
 
Tout l'univers contribue à faire de l'homme ce qu'il est, n'est-ce pas suffisant ?
Que faut-il de plus ? Une âme ? Un moi éternel ? Une vie dans l'au-delà ?
 
Le sentiment d'être un "je" enfermé dans un corps comme un prisonnier dans sa prison est une illusion. En réalité, Il n'y a pas de prisonnier, il n'y a donc pas de prison.
Il y a juste un organisme conscient d'être vivant et étonné d'être conscient.
Et c'est déjà pas mal, non ?  Wink  http://illusiondelego.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Mer 8 Avr - 16:49

Si Nexus se trouve face à un tigre, mieux vaut qu'il se concentre sur la manière de le tuer plutôt que de penser à l'esthétique de son salon lorsque la tête de l'animal sera accrochée au mur. C'est ce que je voulais dire.
Revenir en haut Aller en bas
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Mer 8 Avr - 16:56

Surtout qu'à force avec le temps, les clous rouillent et que la tête risque de tomber ne tenant plus bien au mur. Tiens bah finalement je vais me laisser bouffer par le tigre.
Revenir en haut Aller en bas
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Mer 8 Avr - 18:34

Et puis de toutes façon, dans l'histoire de la volonté, tout est question d'équilibre déséquilibre j'ai l'impression. Quand d'après ce que j'en ai compris, Descartes à posé l'égo, le "je" comme base de toute connaissance de sorte qu'est apparu que tout ce qui pouvait être connu ne devait pas contredire cette base fondamentale selon laquelle c'était le je qui connaissait, que le je tel sujet pensant était le principe fondamental déterminant la manière dont tout objet devait être pensé y compris le soi, il est arrivé que nous, ses héritiers sommes parvenus à la nécessité de réinvestir cette volonté qui fût à la source de cet établissement propre à déterminer cette manière spécifique de se vivre en tant qu'être humain et être de connaissance et dont Descartes fût l'instigateur. Réinvestir cette volonté passerait nécessairement par le fait de questionner cette fondation. La nier en cherchant à passer outre, ne serait qu'une manière malabile de réinvestir en conscience cette fondation. 
Ainsi en posant problématiquement cette histoire d'égo, ce que nous chercherions réellement, c'est à réinvestir cette volonté fondatrice de mouvement et de créativité propre à faire que nous puissions nous sentir vivants, vibrants et créateurs. Creuser pour comprendre ses propres mécanismes psychiques reviendrait à se percevoir non en tant qu'individu mais en tant qu'humain dans son humanité, à savoir dans son histoire, dans ses fondations, en tant que fruit de l'ensemble des impulsions volontaires par lesquelles les têtes pensantes de notre espèce ont influencé cette dernière selon leur propre volonté de puissance (dixit Nietszche dont le reigne durera mille ans-Zarathustra-) se trouvant être conforme avec la volonté de puissance de l'espèce étant constatable que ces impulsions ont fait force de loi.

Ma réflexion est purement influencée par Heidegger que je suis en train de lire. Mais Heidegger étant l'une des têtes de l'humanité, en le lisant, je peux me comprendre, je peux voir mes évidences là où il les révèle, là où il découvre les siennes propres en tant qu'héritier de la pensée de ses ancêtres qui sont aussi les miens et dont il peut percevoir l'écho dans la structure psychique de ses contemporains en le réinvestissant de son attention investigatrice. Bientôt je verrai aussi sans doute mes évidences, mes réflexes psychiques là où sa volonté se sera imprimée sur moi, là où il ne s'agit encore pour moi que de lui obéir inconsciemment. ...Donc, à suivre, mais en attendant, grâce à lui je peux me sonder et sentir, c'est à dire comme il le dit, me donner ce que j'ai déjà. Il est plus que possible que cette investigation sur mes fondations me prendra une vie entière mais investiguer, trouver, n'est-ce pas déjà vibrer ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Mer 8 Avr - 21:12

Es-tu en train de plonger ou de rester à la surface là ? Moi j'y vois une plongée.

Je pense que s'il y'a du sens, il y'a toujours plongée. La surface pure ne nécessite aucune expression  aucune re-connaissance non ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Mer 8 Avr - 22:58

Le communicable est la surface du non communicable, du pur vécu qui est la profondeur. 
Le non communicable est la surface du communicable qui jamais n'en saisit pleinement la pure surface et qui donc doit se contenter de la pur profondeur.

Plonger en restant sec, c'est connaître les deux surfaces, les deux profondeurs.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Jeu 9 Avr - 8:48

Surface des profondeurs, ça me plait.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Jeu 9 Avr - 9:48

Dans les profondeurs du communicable, on n'a jamais réussi à transmettre à qui n'avait jamais goûté de tartines bretonnes, leur véritable goût...Smile


Dernière édition par voi le Jeu 9 Avr - 9:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Jeu 9 Avr - 10:05

Tout yo, tout yo fleur de peau et pot de fleur.
Revenir en haut Aller en bas
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Jeu 9 Avr - 10:11

La fleur de peau a des sens étranges pour le pot de fleur. Du moment qu'on les arrose ! la terre s'humidifie et la fleur se sent à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Jeu 9 Avr - 11:22

Au sein de l'océan Idea

Revenir en haut Aller en bas
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Jeu 9 Avr - 11:29

C'est la rose heure qui sa rose...?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Jeu 9 Avr - 14:09

Comme il osa le faire, nous voici propriétaires d'une maison qu'il nous a léguée, que nous parcourons superficiellement et qui pourtant a nécessité une grande ingéniosité dans sa fabrication. Il en va ainsi du monde en général, là où le mot arbre par exemple fût employé pour exercer notre faculté à projeter dans une vision restrictive du monde ayant pour fin de pouvoir se le transmettre dans ses contours les plus vastes et les plus grossiers, nous oublions que nous pouvons nous employer à effectuer un voyage retour vers l'essence de chaque arbre en particulier, vers là où chacune de ces essences et chacun de ces spécimens a intimement quelque chose à nous dévoiler. Le mot égo est comme le mot arbre, il est l'amalgame d'une infinité de forces ancestrales non éclaircies dans leurs fondements, fruit de la volonté humaine de produire sa propre lumière directrice susceptible de façonner son propre être au monde et de pouvoir se le transmettre dans ses contours, contours qu'il nous appartient en propre de dégrossir.
Revenir en haut Aller en bas
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Jeu 9 Avr - 16:39

Bien sûr tu pourrais te dire et peut-être à juste titre, que je ne peux prétendre encore tout au plus par de telles déclarations qu'à être chemin qui mène à la lumière plutôt que proprement lumière. Un certain Maléla avait dit une fois, "si tu ne peux être soleil, sache être une humble planète". Mais en réalité je ne pense pas que ce soit aussi tranché que cela, en effet les propos de Heidegger dans "qu'est-ce qu'une chose" qui s'établissent dans la revisitation de l'oeuvre de Kant "Critique de la raison pure", démontrent bien que cette revisitation  qui est réappropriation de la vibration vitale propre à avoir pu fournir l'inspiration à Kant, fourni à Heidegger une base à partir de laquelle il va pouvoir vibrer à son tour dans sa propre lumière intime d'individu se vivant à partir de son pouvoir de connaître. C'est pour cette raison qu'on pourrait étendre cette proposition de Heidegger consistant à dire "qu'on se donne à soi-même ce que l'on a déjà", en formulant l'idée que le contact avec une oeuvre résonne là où elle dévoile, où elle déterre des "faire(s) inconscients" propres à notre manière de nous tenir en mode routinier dans le monde. Ceci expliquerait les rencontres sublimes qu'on peut faire parfois avec des idées qui aussitôt exprimées par un auteur semblent résonner de sorte que nous ayons l'impression que l'auteur formule exactement ce que nous pensons : là où il n'y avait que routine de "faire(s) inconscients", la formule sur ces faire(s) nous les fait nous les réaproprier en conscience, leur restituant leur puissance vital et vibrante. Heidegger ne fait en somme ni plus ni moins par sa revisitation de l'oeuvre de Kant, que se revisiter lui-même et formuler ce que par là il lui est donné de voir de lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Jeu 9 Avr - 19:20

Ces lumières sont je pense un désir propre à cette vue motivante mais qui sans doute doit être abandonnée d'une progression en ligne droite, l'appel de l'Horace, quand la conception de la connaissance paraît encore  trop pyramidale. Embarassed Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Jeu 9 Avr - 22:20

je n'ai pas lu heidegger ni kant, a vrai dire j'ai essayé et je n'ai rien compris, le discours universitaire a eu raison de mon esprit, il y a des gens et des choses vers qui l'on va et qui nous sont destines, qui sont en accord avec nous. Par contre j'ai lu Nisargadatta et on est d'accord sur tout, des le debut, dans le fond comme dans la forme, il parle avec simplicité de choses concretes, de choses qui vous concerne directement, de vous. Il ne fait pas mention de la meditation, de l'eveil, de patriarche meme s'il a eu un maitre qu'il a ecouté a la lettre...

..mais voila le charme opere quand on lit le livre, on est sous l'influence de heidegger ou de Nisargadatta et c'est tres bien, c'est bien mieux que toutes les conneries qu'on peut lire sur internet ou voir a la télé soit 99 pourcents de l'information génerale, et puis on referme le livre et le charme finit par disparaitre. Que reste t il alors ? c'est la ou Nexus intervient ! Cool welcome au level 2 !
A vrai dire apres il ne reste pas grand chose au premier abord et pourtant c'est la qu'il faut etre, c'est la ou Nexus peut dire je suis dans la place, en MC ! . Il reste donc je suis et c'est a peu pres tout...

En fait je suis c'est tellement banal pour le mental que c'est mortellement ennuyeux et c'est pour ca qu'en general on lit des livres, on allume sa télé et on sort dehors car le mental a besoin d'etre stimulé constamment, des que le mental voit l'absence de stimulation il se casse ailleurs, c'est ce que les autres membres ont fait en lisant Pat.. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 7:57

en fait ce qui est mysterieux c'est que l'existence nous apparaisse si banale, que l'etat de veille, de sommeil, de reve soit si banale que l'on cherche des autres etats de conscience superieur et plus de stimulations, je me demande pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 12:09

difference entre psoas et thot?

Et entre psoas et Horace heu Socrate...


...dans une persistance florissante lambda. lol
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 12:24

Comme avec l'l de VMOUR qui est au goût du jour...


Revenir en haut Aller en bas
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 12:29

L'origami (折り紙?, de oru, « plier », et kami, « papier ») est l'art du pliage du papier ; le mot vient du japonais – qui l'aurait lui-même emprunté au chinois zhézhǐ (折紙/折纸, « plier du papier ») –, la tradition japonaise de cet art ayant fortement influencé son histoire en Occident.


Wiki
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 13:40

Oui si X contredit Y, alors Y contredit X, ils sont faut l'un par l'autre, l'un vis à vis de l'autre. D'où la possibilité toujours de faire entrer un tiers en jeux qui pourra être l'analyse du fondement non consciemment éclairé, base de la possibilité de cette contradiction.
Ce tiers sera alors réappropriation de ce fondement, revisitation de son instauration comme évidence propre à constituer invisiblement la véritable pierre d'achoppement du discours contradictoire.
Revenir en haut Aller en bas
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1780
Points de participation : 2040
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 14:02

Revisiter les évidences, fondements de la contradiction, ce sera déjà un déliement de cette contradiction grâce à la pénétration de ces évidences par la lumière apte à les re-connaitre dans ce qu'elles impliquaient dans leur état non encore éclairci, de susceptible de soutenir la contradiction.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'illusion de l'ego
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 17Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
zen forum :: Bouddhisme zen :: Spiritualité en général-
Sauter vers: