zen forum
Bienvenue !
Connectez vous avec votre pseudo et votre mot de passe
ou inscrivez vous gratuitement pour participer au forum.
Merci de nous rejoindre !

zen forum

forum de discussion sur le bouddhisme zen


 

Site officielSite officiel  facebookfacebook  YouTubeYouTube  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum de discussion sur le bouddhisme zen soto et la spiritualité en général

Partagez | 
 

 L'illusion de l'ego

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Yan
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 37
Localisation : Alpes
Votre pratique, votre tradition : Madhyamika
Gémeaux Singe
Messages : 1
Points de participation : 4
Réputation & Pertinence : 1
Date d'inscription : 10/09/2014

MessageSujet: L'illusion de l'ego   Lun 23 Mar - 20:56

Rappel du premier message :

Qu'est-ce qu'un homme ?
206 os, 640 muscles, 100 milliards de neurones, 100 000 milliards de cellules de 200 types différents qui arrivent à fonctionner ensemble.
Et pourtant, tranquillement, sans aucune hésitation, à chaque action de ces innombrables cellules, nous disons " Je ".
Je mange, je ris, je respire, je pense, je suis ému.
Sommes-nous vraiment là, plantés au sommet d'une montagne de cellules, à les regarder fonctionner pour nous ou est-ce une illusion ?
 
 
 
Sur une vie, de l'enfance à la vieillesse, cinquante tonnes de nourriture nous traverse et nous transforme. Cinquante tonnes ! En 24 heures, nous inspirons huit mille litres d'air et des centaines de milliers de cellules sont renouvelées. Et, pourtant, à la fin d'une journée, nous pourrions affirmer sans rire à qui veut l'entendre " Ce soir, je suis la même personne que ce matin ". Comment est-ce possible ?
Tout changerait, tout se renouvellerait, des cellules à l'eau qui me compose, des pensées aux émotions qui me traversent, tout sauf moi ?
J'ai l'impression très nette d'être situé dans mon corps. Je sens que j'occupe mon corps et j'ai la conviction de le posséder et d'agir par son intermédiaire. C'est mon corps, et je le contrôle.
Mais cette impression, si puissante, si évidente ne serait-elle pas l'arbre qui cache la forêt ?
 
 
L'arbre du "je", toujours semblable à lui-même, ne serait-il pas créé pour cacher une forêt variée de perceptions, d'émotions et de pensées ?
La conscience de soi permet quelque chose d'extraordinaire.
 
Grâce à elle, tous les phénomènes intérieurs et extérieurs qui nous touchent, aussi variés soient-ils, peuvent être rattachés à une seule entité, réunis sous le même étendard: " Je ".
Et c'est bien pratique. Je vois, je chante, je comprends, je suis ému. Toujours je, je, je, utilisé en permanence et qui s'applique à tout. Je ris, je bronze, je parle, je digère. Voilà un mot commode pour unifier l'ensemble. A force d'être appelé par un prénom, à force de dire je, nous croyons fermement en l'existence d'un moi, tel un génie dans une bouteille ou un prisonnier dans sa cellule.
 
Mais que nous montre le bouddhisme ? Que nous disent les neuropsychologues tels Paul Broks, Chris Frith ou Jean-Louis Monestes ? Que peut-on même observer directement de l'intérieur ?
Lorsqu'on le cherche, ce "je" est introuvable. C'est une illusion, un mirage.
 

 
L'illusion est irrésistible, permanente mais elle n'est pas indissoluble. Il n'y a aucun endroit où un "je" existerait en plus des pensées, en plus des perceptions, en plus des émotions.
 Nous sommes des êtres vivants, capables de conscience, mais sans aucun moi fixe.
Voilà la réalité observable.
 
Pourtant, percevoir l'illusion du moi n'est pas un remède miracle. Cela n'a jamais nourri ou habillé personne. Ça ne donne pas de travail, ça ne lave pas le linge, ça ne rends pas intelligent, ça n'apporte pas la fortune, ça ne fait pas disparaître la maladie.
 
Mais cela relâche l'attachement à notre petite personne et aux idées qui l'habillent. Toutes les croyances centrées sur ce moi, si important auparavant, perdent peu à peu leur intérêt.
L'esprit devient plus calme.
 

 
Il passe à autre chose. Il arrête de divaguer et de croire n'importe quoi.
Alors que reste-t-il une fois l'illusion de l'ego dissipée ?
La conscience d'être vivant et l'étonnement d'être conscient.
 
De la vie émerge la conscience de soi et de cette conscience naît l'étonnement.
 
De quoi s’étonne-t-on ? En général, de l’inhabituel et de l’exceptionnel, de ce qui contredit nos attentes et nos croyances. On s’étonne de la taille énorme d’un fruit ou d’une personne. On s’étonne de tout ce qui dépasse l’imagination. On s’étonne de ce qui rompt avec nos habitudes et les lois de la nature. C’est là l’étonnement facile et naturel.
 
Mais le difficile est d’apprendre à s’étonner de ce qui est banal. S’étonner de l’existence d’une fleur ou du corps humain. S’étonner non pas du miracle, mais de la régularité des lois naturelles, qui sont comme un miracle permanent.
 
Hélas, on cesse de s'étonner devant un miracle constant.
Nous sommes des êtres vivants. Voilà le vrai miracle, le miracle constant. Nous ne sommes pas différents des autres êtres vivants. Partout, ce sont les mêmes mécanismes. Partout, les gènes sont à l’œuvre pour préserver l'équilibre dynamique du corps. Des entrées continuelles, de la nourriture, de l'eau, de l'oxygène et des sorties incessantes, des excréments, de la sueur, du gaz carbonique. Tout cela, pour maintenir l'équilibre du corps, l'homéostasie.
 

 
Un arbre ne possède pas d'existence indépendante: Il se dissout en un réseau de relations s'étendant à l'univers entier : la pluie qui tombe sur ses feuilles, le vent qui l'agite, le sol qui le nourrit et le fait vivre, les saisons et le temps, la lumière du soleil - tout cela fait partie de l'arbre.
 
Tout l'univers contribue à faire de l'arbre ce qu'il est. Il ne peut à aucun moment être isolé du reste du monde et à chaque instant, il se modifie imperceptiblement. Mais que se passe-t-il  quand il meurt ? Va-t-il au paradis des arbres ? Y ' a-t-il un au-delà pour lui ?
Non, bien sûr.
Alors, pourquoi accorder aux hommes ce qui paraît impossible à accepter pour les arbres et même pour les animaux, connaissant ce qu'ils sont vraiment ?
Sommes-nous différents d'eux ?
 
Tout l'univers contribue à faire de l'homme ce qu'il est, n'est-ce pas suffisant ?
Que faut-il de plus ? Une âme ? Un moi éternel ? Une vie dans l'au-delà ?
 
Le sentiment d'être un "je" enfermé dans un corps comme un prisonnier dans sa prison est une illusion. En réalité, Il n'y a pas de prisonnier, il n'y a donc pas de prison.
Il y a juste un organisme conscient d'être vivant et étonné d'être conscient.
Et c'est déjà pas mal, non ?  Wink  http://illusiondelego.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 14:08

Les évidences, c'est ce qu'on tient d'emblée pour vrai sans l'avoir interrogé. Il s'agit donc souvent pour délier une contradiction, d'interroger les composants particuliers des énoncés.
Revenir en haut Aller en bas
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 14:20

D'où les pyramides inversées Smile  :

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 15:32

C'est vrai ha ha, ce point de jonction, tu peux le déplacer, sur un oiseau, une table, un concept, une musique etc. n'importe quel objet qui parlera alors de ce qu'il dit toujours.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 15:48

S'il en est de même qu'en philosophie, il s'agit je pense de considérer que ces lois sont toujours ré-appréhendées par là où elles persistent à nous dire quelque chose de possiblement fondateur de nouvelles lois.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 15:55

Cela pose en effet la question d'un déjà là extra-humain, mais depuis longtemps déjà on a établi que la connaissance est celle de l'homme, de l'homme qui connait tout au travers du prisme de son être connaissant spécifique d'homme.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 16:07

Citation :
disons pas ou plus observés car c est peut etre tout simplement l intention de l attention d observation qui fait l additionement des perceptions dans l observation et quelquechose de possiblement fondant....craquant hmmmmm



Oui je comprends, cela fait écho aux points d'intersection dont nous parlions.


Citation :
ni pfysiquement ni sous forme de pensées.....

C'est pourquoi si je comprends ta remarque, il est à noter cet aspect historique bien étrange de la séparation entre philo et sciences...Mais cette séparation a son histoire et par là on peut tenter de saisir ce qu'ont été les forces qui ont présidé à l'agencement du Dasein...Je pense qu'on peut définir succinctement ce terme "dasein" par  "modalités de l'être au monde".

On s'amuse bien quand-même Smile
Revenir en haut Aller en bas
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 16:18

Dasein ou comment la boule à facettes se régénère par les forces actives des infinies facettes.
Revenir en haut Aller en bas
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 16:21

On est partis de la boule à huit facettes, si maintenant on présuppose qu'il y en a une infinité, on tombe sur cette figure symbolisant la perfection, la sphère.
Revenir en haut Aller en bas
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 18:29

...Ceci pour dire que cette projection que je viens d'aborder de la figure octogonale devenant sphère est de l'ordre de l'intuition, c'est à dire de l'ordre d'une faculté "d'aller vers pour se saisir" selon le principe de cause à effet qui est jugement selon les termes "si...alors" : Si ce polygone possède une infinité de facettes, alors c'est une sphère. Je me saisis par là de ce que cette figure octogonale a toujours à nous dire d'elle même et au delà d'elle même selon ce qu'elle comporte de possibilités d'être saisie dans son essence et selon le potentiel inexploré propre à cette essence. Dans l'essence même de la boule octogonale réside en effet la question propre à la constatation du fait que cette boule possède un certain nombre de faces : Et si elle en possédait une infinité ? 

Parler de l'intuition se fait à l'intérieur du champs qui est tentative d'instauration de lois propres à la possibilité même de connaître et on pourra s'apercevoir d'après ce qui a été dit plus haut que dans ce champs réside déjà la constatation de la possibilité de connaître au delà de l'expérience sensorielle. Par là, par la tentative de déterminer ce champs propre à la faculté de connaître, ce qui est cherché, c'est de pouvoir établir des lois universelles sur le sujet, c'est ce sur quoi repose une grande partie de la démarche philosophique. 

Ainsi, pour revenir à ce que nous disions au sujet de la manière dont les lois se fondent à partir d'autres lois, l'une des manières de procéder qui semble avoir été la mienne dans le passage de l'octogone à la sphère, est de réinvestir ce qui nous est donné déjà sous forme de lois, par exemple lorsqu'on parle des propriétés de la figure octogonale, réinvestir cet objet et à partir de là, projeter un nouvel objet (la sphère) qui aura pris comme source créative ce qui en essence pouvait potentiellement être élaboré grâce au donné de la figure octogonale. Mais au préalable il faut le répéter, il nous aura fallu réinvestir en connaissance cette figure par ce que octo et gone signifient quant à sa structure, ce qui par là signifie encore faire parler cette figure selon ce que toujours elle nous dit.

Si la philosophie est une tentative de compréhension des différentes causes et conséquences propres à déterminer le Dasein de chaque époque, Dasein lié dans son état passé à celui actuel, on peut sans doute déterminer que la connaissance selon laquelle par exemple la terre était considérée comme plate à une époque, que cette connaissance n'a pas été étrangère aux directions investigatives que nous prenons aujourd'hui. Pour dire qu'aucune loi, même aujourd'hui considérée comme naïve n'a été exempte d'influence sur le Dasein, sur les modalités de notre être au monde.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Ven 10 Avr - 19:24

Citation :
A vrai dire je ne suis pas tres philosophe mais c est interessant quand meme...quand a la sphere octogone on peut la comparée a un fractale et si tu mets les pieds dans la fractale evidement que la photocopie sera changée mais la fractale continue son chemin...qu en penses tu?
Si elle doit changer c est qu elle devait changer ou c est "programmable"...



Ca me fait penser à ça :
La forme que prend le corps du serpent dépend de la direction que prend la tête.
Programmable ? 
-Oui peut-être car la tête se dirigerait en fonction de sa volonté de puissance. 
-Non parce que cette puissance pourrait trouver d'infinis chemins pour être éprouvée. 
Et en se basant sur le fait que l'épreuve est ce qui permet d'éprouver, et même à considérer que le serpent ne prend jamais d'autres chemins que celui qu'il prend, on peut supposer que ce qui fait qu'un chemin ressemble à un autre, c'est la perspective de "l'éprouver" et par là ce qui par les obstacles qui se dressent devant le serpent l'oblige à éprouver son cheminement, quelques soient ces obstacles.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Sam 11 Avr - 9:20

De toutes façon, selon G. Gurdjieff "il y'a, dans toute courbe d'évolution, deux points où le mouvement ne peut plus se propager sans aide extérieure. Il faut, à ces deux points précis, une poussée auxiliaire venue du dehors. Il faut donc une impulsion à ces deux points, sans quoi le mouvement ne peut se perpétuer. Ce principe inhérent au chiffre sept se retrouve partout- en chimie, en physique et en toute chose. Le meilleur exemple de cet état de fait se trouve dans la gamme. Prenons par exemple l'octave pour l'illustrer."
Revenir en haut Aller en bas
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Sam 11 Avr - 9:51

On pourrait dire que le mouvement du point d'intersection des quatre pyramides dans l'espace pourrait être assimilé à cette poussée auxiliaire telle que désignée par Gurdjieff, créant la discordance des gunas (Sattva, l'essence, la paix ; Rajas, l'énergie, la passion ; Tamas, la substance, l'inertie) et créerait à proprement parler le monde des objets tels qu'ils puissent se donner à être expérimentés.
Selon wiki, "dans le bouddhisme, ce terme (gunas) désigne plutôt les qualités d'un Éveillé."
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Sam 11 Avr - 14:59

Revenir en haut Aller en bas
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Sam 11 Avr - 15:16

Ce texte parle du deuxième degré de la gamme de do, gamme heptatonique comportant dans la structure de ses intervalles une tension vers sa résolution à l’octave supérieur (tension à son comble au septième degré nommé la note sensible ). Dès lors que ce deuxième degré est joué comme une forme de poussée auxiliaire, le chemin vers la résolution de la gamme à l’octave suppérieur est amorcé. En revanche la gamme chromatique est plutôt comme le cercle qui n’a pas de début ou de fin car aucune note ne place l’auditeur plus en tension  qu’une autre au regard d’une résolution mélodique attendue. Il y’aurait bien quelque chose de la gamme chromatique dans ce concept de suprasegmental.
Revenir en haut Aller en bas
voi
Membre
Membre
avatar

Féminin Age : 44
Localisation : Do
Votre pratique, votre tradition : zazen
Cancer Buffle
Messages : 1641
Points de participation : 1872
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   Sam 11 Avr - 15:25

Un jours, un monsieur m’a dit ceci : Gentil n’a qu’un oeil.
J’étais à l’époque vendeuse dans une boutique de céramiques et j’avais exposé quelques-uns de mes dessins. En fait mes dessins sont abstraits, c’est principalement parce que je ne sais pas dessiner. A un moment donné je me suis dit qu’il avait pu dire ça parce qu’il voulait me donner un bon conseil pour apprendre à dessiner.

Mais au sujet de cette phrase il y’a aussi un éclairage nouveau que m’a apporté Böhme : « Le monde sensible avec ses légions et toutes ses créatures n’est rien d’autre que l’écoulement du Verbe »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'illusion de l'ego   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'illusion de l'ego
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
zen forum :: Zen :: Spiritualité-
Sauter vers: