zen forum
Bienvenue !
Connectez vous avec votre pseudo et votre mot de passe
ou inscrivez vous gratuitement pour participer au forum.
Merci de nous rejoindre !

zen forum

forum de discussion sur le bouddhisme zen


 

Site officielSite officiel  facebookfacebook  YouTubeYouTube  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum de discussion sur le bouddhisme zen soto et la spiritualité en général

Partagez | 
 

 Propositions de lecture ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashoka
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 58
Localisation : Lyon
Votre pratique, votre tradition : un peu de tout ...
Gémeaux Cochon
Messages : 4
Points de participation : 7
Réputation & Pertinence : 1
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Propositions de lecture ...   Ven 22 Jan - 12:49

J'aimerais bien trouvé ici vos propositions de lecture, les livres qui vous ont touché, ou qui vous ont ouvert les yeux a un moment donné.
Bien sur, pour chacun c'est différent, cela arrive comme une synchronicité, au bon moment, pour lever un doute, ou pour rassurer que l'on ne s'est pas perdu en chemin.
Alors si vous voulez partager vos lectures ...

Je ne me suis pas présenté ... A quoi bon ?
Je termine la lecture ce livre, en voici un extrait pour vous

Comment utiliser ces clés au cours d’une séance de méditation ? Il est évident qu’une réflexion sur l’impermanence ne peut être intégrée dans une pratique de la méditation. C’est une prise de conscience qui peut être réalisée lorsque certains événements, un échec, une maladie grave, une disparition, nous pousse à nous interroger. Nous éprouvons la nécessité de prendre de la distance vis-à-vis de notre existence pour retrouver une certaine paix.

Une épreuve peut se transformer en sagesse et conduire à la sérénité. Mais l’occasion de cette prise de conscience décrite dans la première clé n’est pas toujours aussi dramatique. Elle peut aussi se produire à un moment quelconque de notre vie. Brusquement, sans raison apparente, l’impermanence nous frappe. Nous prenons conscience de la vieillesse inéluctable, de la mort qui guette chacun de nous.




Une telle prise de conscience est une excellente introduction à la méditation et une aide précieuse.

La séance proprement dite commencera toujours avec l’attention au souffle, au corps et aux perceptions. C’est le meilleur moyen de se détourner du flux des préoccupations quotidiennes. En même temps il est utile de couper cette méditation en cultivant la présence à soi de la conscience de temps en temps. C’est ce que nous avons appelé « le flamboiement de la conscience ». L’attention au souffle passe au second plan et nous pratiquons une intensification de la sensation du « je », nous maintenons quelques instants une attitude « d’éveil », ce qui permet de garder le contact avec la source. Même si cette rencontre de la conscience avec elle-même ne dure pas, elle apporte beaucoup. La simple attention au souffle tend à devenir mécanique, habituelle. En contactant la présence d’être, nous éveillons notre nature profonde, nous accroissons notre vigilance.

Au cours de l’exercice de l’attention au souffle, lorsque des pensées nous perturbent, il est nécessaire de remonter leur enchaînement jusqu’au moment de la perte de la présence, comme il est enseigné dans la clé numéro trois. Cela évite de se perdre rapidement dans le flux des pensées errantes qui peuvent nous emporter et transformer la séance de méditation en séance de rêverie.

Une fois cet exercice maîtrisé, nous pourrons pratiquer l’attention au point de naissance de la pensée avant de reprendre l’attention au souffle.

À un autre moment de la journée, de préférence le soir, pour varier, nous pouvons pratiquer l’exercice de visualisation, comme il est enseigné dans la quatrième clé. En revanche, le matin il est préférable de garder l’esprit dans son état de clarté naturel le plus longtemps possible. Le soir, ces exercices permettent à l'esprit de se ressaisir, lorsqu’il tend à se disperser dans des préoccupations sans fin, ou lorsqu’il se dissout dans une demi-somnolence.

il est bon de terminer une séance de méditation en pratiquant la dernière clé, c'est-à-dire en cultivant la joie, la compassion qui dilate notre être. Nous nous ouvrons aux autres et au monde.



Les 7 clés de la Méditation - Erik Sablé

Table
pourquoi méditer?.
quelques illusions.
1° clé: la sagesse
2° clé : s'ouvrir au souffle et au corps.
3° clé : comprendre les mécanismes du mental.
4°clé : la concentration.
5° clé : être attentif à la racine de l'illusion.
6
° clé : lapresenœ..……………...
7
° clé : la joie et la sérènité
la pratique................‘...
orientation bibliographique


Dernière édition par Ashoka le Lun 25 Jan - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HöKö
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Age : 48
Localisation : France Rhône/Alpes Ain 01
Votre pratique, votre tradition : zen soto (AZI)
Plus sur vous ? : Célibataire (sniff !)
Gémeaux Coq
Messages : 702
Points de participation : 1020
Réputation & Pertinence : 6
Date d'inscription : 06/06/2009
Emploi/loisirs : Musicien (batteur/chanteur)
Humeur : Calme
Commentaires : Prénom : Stéphane
moine zen

MessageSujet: Re: Propositions de lecture ...   Sam 23 Jan - 7:27

Bienvenue Ashoka cheers


Pour ma part je recommande "Aux sources du zen" de Albert Low !

_________________
  Bouddhisme zen 
Revenir en haut Aller en bas
http://steffzen.com/
Ashoka
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 58
Localisation : Lyon
Votre pratique, votre tradition : un peu de tout ...
Gémeaux Cochon
Messages : 4
Points de participation : 7
Réputation & Pertinence : 1
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: Propositions de lecture ...   Lun 25 Jan - 11:27

Le corps/esprit

En  chinois,  un  seul  idéogramme   représente  le   corps et  l'esprit.   Ce  corps/esprit  est  difficile  à  appréhender pour  les   Occidentaux  habitués  à  une  scission  culturelle et religieuse. Nier, voire torturer  le  premier est la  voie que nous avons choisie pour épurer le  second. Revenir  à  l'unité   corps/esprit  est  la   voie  à  explorer  si   nous voulons connaître la joie.

Retrouver  le   corps  est  difficile.  Abandonner  le   discours intérieur incessant l'est encore plus. Il ne s'agit pas de nier les merveilleuses capacité de l'esprit ni de le  dévaloriser par rapport  au corps mais de rétablir  un juste   équilibre  et  de  cesser  de  faire   de  notre  corps  l'esclave de notre mental. 

Ce  qui  nous  coupe   de  la   présence,  c'est   le   commentaire  constant  et  répétitif  de nos désirs, de nos actes,  de nos   fixations   mentales.  Si   nous   pouvions   enregistrer   une journée de discours mental nous aurions quinze ou seize heures  de  commentaire  continu  de  nos  faits  et  gestes.  En comparaison,  la  lecture  de  ce  livre  ne  demande  qu'une heure. 

Ce  discours  incessant  n'est  pas  la  vie,  il  est  le commentaire d'une vie possible que nous ne vivons pas. Avec  la  pratique  de  l'attention  et  de  la  présence,  le commentaire  va  s'estomper  puis  disparaître.  Il  n'y  aura plus  que  l'action  spontanée.  Pas  de  peur  avant,  pas d'hésitation,  pas  d'explication  après  l'action  mais  un  repos dans  le  silence  du  mental.  C'est  l'enseignement  et  la pratique du chan.

Arriver  à  cette  spontanéité  demande  des  années  de pratique,  mais  il  est  possible  pour  tous  d'atteindre  un équilibre  bienfaisant  où  l'esprit  sans  être  totalement silencieux  connaîtra  des  plages  d'espace  et  notre  action sera plus simple, plus directe. Vivre  dans  la  joie  ne  veut  pas  dire  que  nous  serons hypnotisés  par  une  joie  factice.  Nous  serons  toujours  sensible  aux  aléas  de  la  vie  mais  ils  se  manifesteront comme  s'ils  étaient  suspendus  dans  un  espace  de  joie.

Le corps ouvert  et plus fluctuant,  la pensée  plus ouverte, ne  s'accrocheront  plus  à  la souffrance,  celle-ci  se  dissipera assez vite. Parvenir  à   la   joie   demande  d'avoir  le   courage  de se  poser  beaucoup  de  questions  et  d'y  répondre  avec authenticité.

Ce petit guide de navigation intérieure n'a d'autre  objectif que de créer la dynamique d'ouverture à la joie ! 



19 méditations pour vivre sans entraves - D. Odier
Revenir en haut Aller en bas
Ashoka
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 58
Localisation : Lyon
Votre pratique, votre tradition : un peu de tout ...
Gémeaux Cochon
Messages : 4
Points de participation : 7
Réputation & Pertinence : 1
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: Propositions de lecture ...   Lun 25 Jan - 18:22

@HöKö a écrit:
Pour ma part je recommande "Aux sources du zen" de Albert Low !
Et bien manque de Bol (Zen)lol! , ils l'ont pas a la bibliothèque !
Revenir en haut Aller en bas
Ashoka
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 58
Localisation : Lyon
Votre pratique, votre tradition : un peu de tout ...
Gémeaux Cochon
Messages : 4
Points de participation : 7
Réputation & Pertinence : 1
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: Propositions de lecture ...   Mar 26 Jan - 19:48

Nous vivons fragmentés. Nous sommes un personnage au bureau, un autre dans notre foyer ; nous parlons de démocratie et sommes autocrates en nos coeurs , nous parlons d'aimer le voisin que nous tuons par notre esprit compétitif ; une partie de nous-mêmes travaille, regarde, agit indépendamment de. l'autre,
Êtes-vous- conscients de. la fragmentation de vos existences ?
(...)

Nous ne sommes pleinement conscients ni du monde extérieur ni de notre monde intérieur. il nous faut y appliquer toute notre attention avec lucidité. Mais nous ne le faisons que s'il nous importe de comprendre,. Alors nous nous y mettons de tout coeur, avec toute notre intelligence.
(...)

La dimension dans laquelle nous vivons habituellement, cette vie quotidienne faite de douleur, de plaisir et de crainte, nous a conditionné l'esprit, a. limite sa nature, et lorsque cette douleur, ce plaisir et cette crainte ont disparu, l'esprit peut alors fonctionner dans une dimension où n'existe aucun conflit, aucun sens de séparation entre le moi et « l'autre »

Sur le plan verbal nous ne pouvons aller que jusque là. Ce qui est au-delà ne peut pas être mis en mots car le mot n'est pas la chose. Jusque-là, nous pouvons décrire, expliquer, mais aucun mot, aucune explication ne peuvent ouvrir la porte. Ce qui ouvrira la porte, c'est notre lucidité quotidienne, notre attention ; c'est la perception aigu de ce que nous disons, de comment nous parlons, marchons, pensons. Cela peut se comparer au fait de nettoyer une chambre et de la tenir en ordre. Mettre de l'ordre dans la chambre est important dans un certain sens, mais, en un autre sens, n'a aucune espèce d'importance, car l'ordre, pour nécessaire qu'il soit, n'ouvrira ni la porte ni la fenêtre. Ce n'est pas non plus votre volition, votre désir qui l'ouvriront, Et vous ne pouvez inviter personne à le faire pour vous. Tout ce que vous pouvez faire, c'est maintenir l'ordre, c'est-à-dire être vertueux pour l'ordre lui-même, non pour ce qu'il pourrait susciter être sain, rationnel, ordonné.

Alors peut-être, avec de la chance, la fenêtre s'ouvrira et la brise pénétrera. Elle pourrait aussi ne pas pénétrer Et cet état d'esprit ne peut être compris que par vous-mêmes si vous l'observez sans essayer jamais de le façonner, ni de prendre parti, ni de lui résister, et sans jamais acquiescer, justifier, condamner, juger, c'est-à-dire si vous l'observez sans option. Par cette observation impartiale la porte pourra, peut-être, s'ouvrir pour vous, et vous saurez ce qu'est cette dimension en laquelle il n'y a pas de conflits et pas de temps.


Ma bible ... Krishnamurti - Se libérer du connu
Revenir en haut Aller en bas
Téo73
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 28
Localisation : Chambéry
Votre pratique, votre tradition : Shérabiste
Plus sur vous ? : 1 000 000
Lion Serpent
Messages : 557
Points de participation : 656
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/07/2013
Emploi/loisirs : Etudiant
Humeur : Présent.

MessageSujet: Re: Propositions de lecture ...   Sam 14 Mai - 1:10

Dogen corps et esprit voilà qui m'a aidé ! 

Bon après j'ai lu d'autres ouvrages de dogen, ils sont tous plus ou moins bien / accessible. 

Gassho

_________________
Zazen, juste assis.
Shérab, juste éteindre.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Téo73
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 28
Localisation : Chambéry
Votre pratique, votre tradition : Shérabiste
Plus sur vous ? : 1 000 000
Lion Serpent
Messages : 557
Points de participation : 656
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 06/07/2013
Emploi/loisirs : Etudiant
Humeur : Présent.

MessageSujet: Re: Propositions de lecture ...   Jeu 19 Mai - 16:14

Abraxas, Dogen écrit dans "corps et esprit" Qu'il faut à la fois abandonner le corps et l'esprit pour obtenir le satori. Il n'est pas question d'union de séparation ou autre... 

Gassho.

_________________
Zazen, juste assis.
Shérab, juste éteindre.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Propositions de lecture ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Propositions de lecture ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
zen forum :: Zen :: Spiritualité-
Sauter vers: