zen forum
Bienvenue !
Connectez vous avec votre pseudo et votre mot de passe
ou inscrivez vous gratuitement pour participer au forum.
Merci de nous rejoindre !

zen forum

forum de discussion sur le bouddhisme zen


 

Site officielSite officiel  facebookfacebook  YouTubeYouTube  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum de discussion sur le bouddhisme zen soto et la spiritualité en général

Partagez | 
 

 Dépersonnalisation et déréalisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sykss
Membre
Membre


Masculin Age : 27
Localisation : Antibes
Votre pratique, votre tradition : La mienne à moi
Capricorne Serpent
Messages : 4
Points de participation : 20
Réputation & Pertinence : 1
Date d'inscription : 29/06/2016
Humeur : Comme Fonzy

MessageSujet: Dépersonnalisation et déréalisation    Jeu 30 Juin - 23:10

Je cite : C’est un jour comme les autres mais vous vous sentez d’un coup coupé de vos sensations. Vous avez soudainement l’impression de ne plus vous sentir relié à votre corps, d’être dans un monde dont vous vous sentez isolé. Ce qui vous donnait du plaisir autrefois, les souvenirs du passé, vous semblent faire partie d’une autre vie.
Pour les uns il s’agit d’une impression fugace, pour les autres cet état va se prolonger et devenir permanent. Ils sont selon l’expression d’ Isabelle Goc-Diaz, psychiatre et psychanalyste, « passagers du no man’s land. »
Il s’agit de la dépersonnalisation, un des symptômes fréquents de l’anxiété. Elle se caractérise par l’expérience prolongée ou récurrente d’un sentiment de détachement et d’une impression d’être devenu un observateur extérieur de son propre fonctionnement mental ou de son propre corps.
Mais ce qui est le plus troublant pour les personnes souffrant de ce trouble est de pouvoir malgré tout avoir conscience des symptômes tout en ne pouvant rien faire pour les éliminer.

Il faut souligner que la dépersonnalisation ne survient pas seulement lorsque l’on est affecté par un autre trouble mental, et qu’elle n’est pas directement associée à une prise de substances psychoactives ou psychotropes.
La déréalisation, autre manifestation de l’anxiété se caractérise par la modification de la perception de la réalité. «Comme s’il y avait un voile entre moi et la réalité », racontent les personnes souffrant de ce symptôme.
Alors que la déréalisation est une expérience subjective de sentiment d’irréalité ou d’étrangeté du monde extérieur, la dépersonnalisation est le sentiment d’irréalité ou d’étrangeté par rapport à soi-même, à son propre corps.
Quand ces manifestations sont de courte durée on parle de troubles de la dépersonnalisation / déréalisation ; si ces signes persistent on évoque un syndrome de dépersonnalisation/déréalisation.

Voilà ce que je vis depuis plus de 6 ans maintenant, à cette époque rien au monde même sur le net ne pouvait vous renseigner. Je n'étais jamais tombé sur un psy, un médecin ou quiconque qui m'ai dit "oui ce que tu me dis c'est ça et ça s’appelle comme ça"
J'ai passé de longue nuit à chercher quelconques informations là dessus sans jamais trouver ou presque. J'ai erré seul toutes ces années et je me suis sûrement "meurtri" à cause de ça

Alors j'avais laissé tomber vivant tant bien que mal avec, au début je voulais en parler avec vous, vous demander ce que vous en pensiez, est ce que le zen va m'aider ?


Mais sans l'ombre d'un doute oui évidemment Smile
Alors ce post ne sers a rien ? oui mais non... Car si un proche vous confie ce genre de sentiments vous pourrez toute suite lui dire ce que c'est !
Et alors là l’ermite de mes pensées que je suis aura en effet influencé son monde Wink   rapport à une discussion avec HöKö
Revenir en haut Aller en bas
HöKö
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Age : 48
Localisation : France Rhône/Alpes Ain 01
Votre pratique, votre tradition : zen soto (AZI)
Plus sur vous ? : En couple
Gémeaux Coq
Messages : 730
Points de participation : 1079
Réputation & Pertinence : 6
Date d'inscription : 06/06/2009
Emploi/loisirs : Musicien / Coach minceur
Humeur : Calme
Commentaires : Prénom : Stéphane
moine zen

MessageSujet: Re: Dépersonnalisation et déréalisation    Ven 1 Juil - 9:07

Une forme de vision dualiste de la réalité entre ce qui est considéré comme le MOI et tout le reste, l'environnement. Si il y a conscience alors ça ne peut que conduire à vouloir réaliser le dépassement de ceci, retrouver une unité, une cohérence, un équilibre serein.

_________________
  Bouddhisme zen 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/c/bouddhismezen
tchamba
Membre
Membre


Masculin Age : 43
Localisation : Tours
Votre pratique, votre tradition : Zen Soto
Lion Tigre
Messages : 488
Points de participation : 649
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 28/04/2016

MessageSujet: Re: Dépersonnalisation et déréalisation    Mar 5 Juil - 13:32

C'est difficile de dire si zazen peut aider une personne qui souffre de Dépersonnalisation. Spontanément je dirais oui mais c'est à la personne d'expérimenter et de voir si ça marche et à abandonner si ça ne marche pas.

Si en zazen tu te concentres sur les sensations corporelles, la posture et chaque sensation et que tu en prends l'habitude en dehors de zazen, cela augmente le sentiment d'exister, d'être présent et la dépersonnalisation ne sera qu'un mauvais souvenir.
En revanche si en zazen tu t'absorbes dans le rien du tout de la vacuité et que tu n'es pas présent dans ta posture, que tu en fais un truc spirituel et abstrait cela est susceptible d'accentuer la dépersonnalisation.

Je ne suis pas psy et ce n'est que mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépersonnalisation et déréalisation    Mar 5 Juil - 15:20

Cher Tchamba,

J'ai lu ton post avec intérêt.

 Quand tu dis, je cite "Si en zazen tu te concentres sur les sensations corporelles, la posture et chaque sensation et que tu en prends l'habitude en dehors de zazen, cela augmente le sentiment d'exister, d'être présent et la dépersonnalisation ne sera qu'un mauvais souvenir.", Je répond ceci:

- Au moment ou tu ressens une sensation ou des sensations, les autres ne les ressentent pas. Il s'agit de tes sensations, un agrégat (le second défini par le Bouddha lui-même.)

Jiddhu Krishnamurti parlai de l'observateur et de l'observé.

La question suivante m'a longtemps miné... Qui peut bien se concentrer et sur quoi ? Sachant qu'arrivée et départ sont les mêmes endroits...
Revenir en haut Aller en bas
tchamba
Membre
Membre


Masculin Age : 43
Localisation : Tours
Votre pratique, votre tradition : Zen Soto
Lion Tigre
Messages : 488
Points de participation : 649
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 28/04/2016

MessageSujet: Re: Dépersonnalisation et déréalisation    Mar 5 Juil - 16:54

Je me pose toujours la question de ce que je fais en zazen. J'observe... mais face au mur il n'y a rien, il ne se passe rien. Alors j'écoute, je tends l'oreille mais il n'y a rien à écouter. Alors j'observe ma posture et passe mon temps à vérifier que je ne suis ni trop tendu ni trop détendu, si je sens mon dos ou si je ne le sens pas. Je sens les autres autour de moi et j'essaye de ne pas déranger en bougeant même si mon corps qui n'est pas habitué à tant d'immobilité réclame ne serait-ce qu'un changement de position des jambes... bref à observer ces micro-détails dont la respiration... zazen passe souvent trop vite.

arrivée et départ ne sont pas les mêmes car je ne suis pas ma jambe endolori ni mon dos douloureux. J'ai bien conscience d'être cet agrégat de sensation lié à ces différentes parties de mon corps auquel je ne me résume pas.

La question Qui? demeure entière seulement cette question se localise dans une corps que j'ai et que je suis. Quand je reçois le Kyosaku, la vibration induite, légèrement douloureuse me localise dans l'espace et dans le temps. Peu importe qui je suis, je sais que je suis là, maintenant.

Ce sont les autres, autour de moi, qui dans leur manière de s'adresser à moi, vont me faire prendre conscience que je suis intel, que j'ai l'air ceci ou cela. Le qui je suis se joue dans la relation interpersonnelle car sans cela je ne suis rien ni personne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépersonnalisation et déréalisation    Mar 5 Juil - 21:45

Cher Tchamba,

Je vais préciser : Quand on considère que le départ est identique à l'arrivée, c'est parce que dans le cadre de l'exercice de l'attention juste (selon ses 4 modalités) de l'Octuple Noble Sentier, la conscience est amenée à s'éprouver elle même, au travers de la sensation notamment (mais les possibilités offertes à la conscience sont nombreuses.)

C'est ainsi que s'abolit la dualité, génératrice du Samsâra...

Où peut-elle se trouver ailleurs, que dans l'esprit dualisant ?

Paroles du Bouddha à Malunkyaputta : " Quand dans la vision, il n'y aura que la vision, l'audition etc.., alors tu ne seras plus ni ici, ni là. Ceci est la fin de la souffrance."

C'est un point capital qu'il faut considèrer dans le vécu de l'esprit ordinaire, dans le Zen en mouvement... Histoire de dresser le boeuf en 10 tableaux !

Shôgen.
Revenir en haut Aller en bas
tchamba
Membre
Membre


Masculin Age : 43
Localisation : Tours
Votre pratique, votre tradition : Zen Soto
Lion Tigre
Messages : 488
Points de participation : 649
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 28/04/2016

MessageSujet: Re: Dépersonnalisation et déréalisation    Mer 6 Juil - 8:53

Oui oui je suis bien d'accord.

Seulement à quelqu'un qui souffre de dépersonnalisation je lui déconseillerais de passer directement au 10ème tableau du dressage du buffle sans passer par les étapes intermédiaires.

Dans notre tradition (de Dogen à Deshimaru) on minimise les étapes car dans la polémique sur immédiateté vs progression, la balance penche du côté de l'immédiateté... c'est pourquoi on dit que le départ est identique à l'arrivée.

Si j'insiste sur la concentration (sur les sensations) c'est parce que je pense à la dimension thérapeutique de la méditation de pleine conscience que l'on peut également trouver en zazen et qui me semble bénéfique pour les gens souffrant de dépersonnalisation.

Maintenant j'entends bien les critiques adressées de la part des zennistes à la méditation de pleine conscience comme étant superficielle et visant seulement un mieux-être.

Cette critique ne me semble pas infondée mais elle passe à côté de la dimension thérapeutique pour des gens qui sont en souffrance. De plus rien n'empêche de passer de la pleine conscience à zazen dans le cadre d'une seishin dans un temple zen.

Seulement pour quelqu'un qui souffre de dépersonnalisation je déconseillerais de commencer par une seishin avec 5 zazen par jour.

Quand on pratique beaucoup zazen on finit par épuiser les sensations et alors s'abolit la dualité et il n'y a plus ni ici ni là... mais je doute que ce soit très bon, d'emblée, pour quelqu'un qui souffre de déréalisation.

Je pense avoir une vague idée de ce que ressente les gens qui souffre de dépersonnalisation et je suis parfois gêné par les enseignements qui insistent sur le fait d'abandonner tout attachement à ce qui nous est personnel. Pour des gens qui ont un ego très fort, c'est très bien mais pour des gens qui ont un fonctionnement égotique défaillant... j'ai des doutes (c'est d'ailleurs ce qu'explique très bien Christophe André lorsqu'il dit qu'il ne peut dire à ses patients d'abandonner tout attachement alors que ces patients doutent déjà de leur propre existence)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dépersonnalisation et déréalisation    

Revenir en haut Aller en bas
 
Dépersonnalisation et déréalisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
zen forum :: Bouddhisme zen :: Le Dojo zen-
Sauter vers: