zen forum
Bienvenue !
Connectez vous avec votre pseudo et votre mot de passe
ou inscrivez vous gratuitement pour participer au forum.
Merci de nous rejoindre !

zen forum

forum de discussion sur le bouddhisme zen


 

Site officielSite officiel  facebookfacebook  YouTubeYouTube  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum de discussion sur le bouddhisme zen soto et la spiritualité en général

Partagez | 
 

 Diriger plus haut - Diriger vers le bas - A propos du Kôan Maître Dôgen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Diriger plus haut - Diriger vers le bas - A propos du Kôan Maître Dôgen   Mar 26 Sep - 11:53

« Diriger plus haut. »

Qu'est-ce que « diriger plus haut » ? *

Le Bouddha et les Patriarches prenaient tel quel l'aspect de la prédication. Ils n'avaient aucun autre but que celui d'indiquer sans modification chaque objet : le ciel est le ciel, la terre est la terre, la montagne est la montagne et l'eau est l'eau. Telle est l'attitude commune à tous les êtres vivants.
Quel est cet esprit profane ?

Il est originellement vide, mais il n'est pas vide. Il est merveilleux, mais il n'est pas merveilleux. Il n'a ni perversité ni justice. Il n'a ni égarement ni Connaissance. Il n'a ni trois temps ni dix directions. Il n'a ni Est, ni Ouest, ni Sud, ni Nord.

C'est pourquoi le Bouddha déclara :

« A cause de notre égarement, le triple monde est comme le mirage d'un château. Grâce à notre Connaissance, les dix directions sont vides et depuis l'origine il n'y a ni Est ni Ouest. Où y aurait-il Sud et Nord ? »

Un Patriarche-Maître a dit :


« Ne qualifiez cet esprit ni d'être ni de non-être. Non plus, ni d'un ni de deux. Un, deux, être ou non-être n'ont pas de substantiel. »

Cet esprit appartient au monde de la Loi, en conséquence on ne peut en dire « esprit des êtres vivants », ni « esprit des bouddhas ». C'est par exemple comme l'eau et l'océan : on ne peut distinguer l'eau de l'endroit peu profond de l'eau de l'endroit profond. Si les êtres vivants ignorent cet esprit, cela est comparable à l'eau de l'endroit peu profond ; si les bouddhas connaissent cet esprit, cela est comparable à l'eau de l'endroit profond. Ignorance et Connaissance font la différence. Néanmoins, l'eau est originellement unique.
En conséquence, ne demeurez pas dans la Connaissance, ne vous arrêtez pas à l''égarement, ayez seulement l'esprit libre – voila le type d'homme qui a pu fouler le chemin unique qui se dirige plus haut.

Le Maître du Zen Lin-Tsi vit un jour un moine franchir la porte et lui cria : « Khât ! »

Puis il dit : « Cet esprit n'est pas encore éclairci même par mon khât ! ».


Aussi, un moine demanda au Maître du Zen Tö-chan quelle était la grande idée de la Loi du Bouddha. Alors, Tö-chan lui donna un coup de bâton et dit : 

« Ce coup de bâton n'exprime pas encore la Loi de l'esprit ». 

Car il n'y a pas d'esprit à indiquer spécialement comme esprit et non plus de Loi à prêcher encore comme Loi.

C'est pourquoi le « Sûtra de l’Éveil complet » déclare :

« L'enseignement donné dans les textes sacrés est comme un doigt indiquant la lune ».

Aussi, le Maître du Zen Yuan-wou (1063-1135) dit : 

« Les paroles sont comme une tuile avec laquelle on frappe à la porte ».

C'est ainsi qu'un proverbe du Zen s'exprime :

« Même des milliers de saints ne peuvent transmettre le chemin unique en direction du haut ».

Si vous voulez le connaître, méditez ceci :

Le Mont Sumeru qui forme le centre de l'univers
S'écroule et s'étale sur la terre.
Il n'y a pas de vague
En dehors de l'eau.


« Diriger vers le bas »

Qu'entend-on par « diriger bers le bas » ?

Tous les phénomènes sont paroles du Charme et « diriger vers le bas » désigne le Recueillement dans les poussières. Que signifie « Tous les phénomènes sont paroles du Charme ? » Tous les phénomènes sont l'esprit unique et l'esprit unique est tous les phénomènes. La montagne, la rivière et la terre sont mon esprit et mon esprit est la montagne, la rivière et la terre. Aussi, le Substantiel spirituel du monde des phénomènes est mon Substantiel spirituel.

C'est pourquoi le Maître de la Loi Tchao (384-414, en jap. Jö-hosshi) déclara :

« Le ciel et la terre ont la même racine que moi. Toutes les choses sont unifiées à moi ».

Les végétaux renaissent au printemps, croissent en été, jaunissent en automne et hibernent en hiver. Détachez-vous de cette vicissitude. Agissez avec sagesse sans différenciation. Si on ne fait aucune différenciation, on ne se laisse pas rebuter par la vue, l'ouïe et la perception ; on se rebute seulement par la différenciation.

Qu'entend-on par la différenciation ?

On différencie les uns des autres : les bouddhas des êtres vivants ; on différencie l'un de l'autre : l'enfer de la Terre Pure ; on différencie l'un des autres : l'esprit des phénomènes ; on s'aime soi-même, mais on bat froid autrui ; on s'estime connaisseur et on prend les autres pour des ignorants.

Je pourrais en citer des exemples innombrables, mais je les passe.

Si on ne fait pas de différenciations, l'esprit éclairci illumine partout, sans oublier aucun recoin, et tous les phénomènes sont élucidés en tous lieux. Aussi, l'esprit ne s'arrête nulle part. On parviendra ainsi directement à la Terre de la Non-pensée.

Si vous doutez encore de mon explication, réfléchissez à la phrase suivante :

Le gallinacé qui a froid grimpe à un arbre ;
Le canard qui a froid entre dans l'eau.  

Extraits de : Sermons sur le zen. Maryse et Masumi Shibata. 
Revenir en haut Aller en bas
 
Diriger plus haut - Diriger vers le bas - A propos du Kôan Maître Dôgen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
zen forum :: Bouddhisme zen :: Le Dojo zen-
Sauter vers: