zen forum
Bienvenue !
Connectez vous avec votre pseudo et votre mot de passe
ou inscrivez vous gratuitement pour participer au forum.
Merci de nous rejoindre !

zen forum

forum de discussion sur le bouddhisme zen


 

Site officielSite officiel  facebookfacebook  YouTubeYouTube  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum de discussion sur le bouddhisme zen soto et la spiritualité en général

Partagez
 

 Chinoiseries

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Mer 7 Fév - 21:01

Xi  se rendit au temple Hiyhu pour rencontrer le maître Möhyi
Une fois les politesses d’usage accomplies, Xi se contenta de rester en silence.
Après quelque temps Maïtre Möhyi prit la parole et dit :
« Puisque vous vous taisez, comment aurais-je moi quelque chose à vous dire ? Pensez-vous que je m'encombre de réponses alors que personne ne me pose de questions ? »
Là dessus, Il salua rapidement et quitta les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Jeu 8 Fév - 15:53

Yuan demanda au champion de boxe Zi : Comment faites vous pour ne jamais perdre une rencontre ?
C’est très simple répondit Yen : au dōjō lorsque je dois affronter un adversaire, j’applique à la lettre ce que m'a enseigné mon maître Jhian pô.
Et que vous a-t-il enseigné ? Questionna Yuan.
Il m’a enseigné que face à un adversaire, il ne fallait ni vouloir gagner, ni vouloir perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Jeu 22 Fév - 16:56

Xi demanda à Niuyuan :
-Tous les sages du royaume s’accordent pour dire que Yu est le plus sage d’entre eux et ce, bien qu’il soit porteur de toutes les marques de l'ignorance ; est-ce exact ?

C’est exact répondit Niuyuan.

Et peut-on savoir, reprit Xi, pour quelle raison les sages du comté s'accordent à affirmer une telle chose ?

Une nuit, répondit Niuyuan, Zinzhui rencontra Yu dans un rêve. Ce dernier était vêtu du vêtement noble et simple des Bouddhas, son front était auréolé de lumière et il s'adressait à une communauté de Bouddhas et de Bodhisattvas. Voici les mots qu'il aurait prononcé :
-Amis dans le bien, apprenez la patience et l'indulgence envers tous les êtres.
Ainsi s'achevât le rêve de Zinzhui.
L'ayant relaté à tous les sages du royaume, il fût décidé que Yu occuperait désormais l'Estrade.
Lorsqu'une délégation de sages vînt lui offrir cette place, ce dernier était soul. En guise de réponse, il se contenta de faire un geste obscène pour finir par s'en aller titubant et insultant tous les passants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Ven 23 Fév - 16:57

Le champion de boxe Zi eut un élève.
Un jour, ce dernier se confia à lui :
Maître, s'il vous plait, veuillez m'expliquer pourquoi il m'est aussi pénible de perdre un combat.
Ce n'est pas le fait de perdre un combat qui vous est pénible répondit Zi ; ce qui vous est pénible, c'est de vous imaginer le sentiment de satisfaction que votre défaite aura produit chez votre adversaire.

Mais entendez-moi ; ce sentiment de satisfaction que vous reconnaissez chez le vainqueur, n'est rien d'autre que le sentiment de satisfaction que vous éprouvez lorsque vous gagnez.

 
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Jeu 3 Mai - 10:58

Yu demanda à maître Yuan : Qui est Bouddha ?

Maître Yuan dit : Allez voir Maître Chuan Ho ; il connaît la réponse.

Yu fît son baluchon et entreprît de partir à la rencontre de Chuan Ho.

Ce dernier, lui avait dit maître Yuan, vivait seul au milieu de la forêt Ma'a.

Après deux longs mois de marche Yuan avait atteint l'hermitage, mais à son arrivée, le maître était absent. Les heures s'égrainaient et Yu brûlait d'impatience de pouvoir s'entretenir avec lui. A la nuit, aucune trace de Chuan Ho, le lendemain non plus ; Yu trépignait.

Depuis un mois à présent, il pratiquait zazen sous le petit auvent de la cabane de Chan Ho lequel ne s'était toujours pas montré. Trois mois passèrent, et puis quatre et ainsi de suite. Au bout d'une année passée seul à méditer, Yu n'attendait même plus la venue de Chan Ho. Trois années passèrent ainsi en un éclair, trois années au bout desquels Yu prit la résolution de retourner voir son maître Yuan.

"Alors avez-vous compris ?" demande Yuan.

"Oui" répond Yu

"Et qu'avez-vous compris ?"

"Je suis parti à la recherche de Chan Ho, mais lorsque je suis arrivé à son ermitage il ne s'y trouvait pas. J'ai passé trois années à pratiquer le zazen, seul, dans la montagne et me voici aujourd'hui de retour devant vous."

"Hé bien, célébrons votre retour !" s'exclama Yuan, et ensemble il burent le thé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Ven 18 Mai - 21:10

Li questionna Xuan : Où se trouve le Bouddha des trois temps ?
Jihin l’aurait dit-on découvert, répondit Xuan, lorsqu’un jour, à brule pourpoint, alors qu’il finissait silencieusement de balayer la terrasse, omi, le cuisinier, l’interpela : continuez à dire des bêtises ! avait-il dit.
-Et qu’a donc compris Jihin de cette interpellation ? demanda Li.
Il comprit ce qui avait poussé Yuan-Ji à partir pour le mont Hui-i-fou.
Explications : -Quand Syue-sian voulu entrer dans le zendo, et demanda la permission à Huan-si de le faire, repris Xuan, ce dernier lui aurait-dit : Sortez d’abords avant d’entrer. Cela signifiait que l’esprit de Syue-sian était trop plein, qu’il fallait le vider. Le novice ne su que faire et resta désemparé devant cette requête de Maïtre Huan-si.
-Qu’aurait du faire le novice Syeue-sian ? demanda Li
Il aurait du connaître la saveur du lait de Dragonne. Si cela avait été le cas, il serait d’abord sorti avant d’entrer. Malheureusement, il n’a pas compris.
A sa place on dit que Yuan-Ji à qui le maître avait fait la même requête, avait répondu « si je veux d’abord sortir avant d’entrer, il me faut me rendre à l’instant sur le mont Hui-i-fou. Et sur l’instant il mit ce projet à exécution. La détermination de Yuan-Ji ,avait simplement commenté le maître Huan-si auprès de ses disciples, est comparable à celle d’une tigresse prête à défendre ses petits, et ayant prononcé ces mots, il se prosterna.
Revenir en haut Aller en bas
Tengyo
Membre
Membre
Tengyo

Féminin Age : 38
Localisation : Nogent le Rotrou
Votre pratique, votre tradition : Zazen, bouddhisme
Scorpion Singe
Messages : 242
Points de participation : 304
Réputation & Pertinence : 7
Date d'inscription : 15/03/2013

Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Ven 25 Mai - 13:36

J'aime bien ces petites histoires... Surtout, quand ça finit par l'image d'une tigresse défendant ses petits.
Mais bon, quand l'oiseau quitte son nid, comment fait-il ?
J'aimerais savoir, tout. Enfin presque. L'inquiétude d'une mère est cent fois plus dure que celle d'un tigre.

_________________
"Chaque maître, sans se préoccuper de l'heure et du lieu, écoute l'appel qui permet de parvenir à l'harmonie avec le ciel et la terre. Il y a de nombreux chemins menant au sommet du mont Fuji, mais il n'y a qu'un seul sommet: l'amour.
Morihei Ueshiba.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Dim 27 Mai - 3:20

@Tengyo a écrit:

Mais bon, quand l'oiseau quitte son nid, comment fait-il ?
L'oiseau s'envole, de toute façon, mais parfois c'est pour voler qu'il a un peu plus de difficultés ...
Selon les plumes qu'il a perdues...
Mais les ailes peuvent toujours être réparées,
A la manière du Kintsugi...
Avec de la poudre d'or ou de la poudre d'Amour, aussi.... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Dim 27 Mai - 3:51

@Tengyo a écrit:
L'inquiétude d'une mère est cent fois plus dure que celle d'un tigre.


Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s’inquiéter.
Mais s’il n’en a pas, alors s’inquiéter ne change rien.
Bouddha


Et aussi celle-là  I love you :
Je suis maintenant un vieil homme et j’ai connu un tas de misères ;
mais la plupart d’entre elles ne sont jamais arrivées.
Mark Twain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Ven 1 Fév - 17:16

Jin-woui dit :

Celui qui veut embrasser le Tao, s’en éloigne.
Cette distance lui indique l’incommensurabilité du Tao.
Ainsi, la parole qui échoue à embrasser le Tao s’en rapproche
par le biais même de cet échec.
Aussi, celui qui veut embrasser le Tao finit par voir
son esprit s’abîmer. Au coeur de cet abîme, son esprit redevient
paisible et retrouve la quintessence de la Voie.

Jian-su fit ce commentaire :

Seule la parole paradoxale est en mesure de ne pas trahir la Voie,
mais celui qui en vient à cette extrême de ne pouvoir seulement plus s’exprimer que par paradoxes, finit par lasser ses auditeurs, en effet, bien que parfaite sa parole semble fade.

Mo-yin finit par dire :

Ni Jin-woui, ni Jian-su ne connaissent le Tao de la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Sam 2 Fév - 0:50

Kouan-tsi dit a Yui-nuan:

Maître Zi-tan avait surnommé Yu-huei ; -parfait miroir-, savez-vous pourquoi ?

Non, je ne le sais pas, répondit Yui-nuan, j’aimerais vous l’entendre dire.

Lorsque Yu-huei marchait, reprit Kouan-tsi, il savait qu’il marchait, mais il ne se demandait pas ce qu’était marcher. Lorsqu’il doutait, il savait qu’il doutait, mais ce doute ne l’enjoignait pas à chercher de réponse. Lorsqu’il était joyeux, il savait qu’il était joyeux, mais il ne cherchait pas à comprendre ce qui le mettait de telle humeur. Lorsqu’il était triste, il reniait l’existence des sages du passés, mais lorsque sa tristesse se tarissait, il se rendait devant l’autel du temple et allumait de l’encens et faisait des offrandes. Voilà cher ami la raison pour laquelle son maître le surnommait ainsi.

Yui-nuan rétorqua ; -Il me semble que renier l’existence des sages parce qu’il était triste, puis se rendre devant l’autel du temple pour allumer de l’encens et faire des offrandes lorsqu’il ne l’était plus, n’est pas digne d’un parfait miroir.-

C’est bien ce qu’il pensait lui-même à son propre sujet, finit par dire Kouan-tsi, c’est pour cela qu’en réalité en le surnommant ainsi, son Maître Zi-tan se moquait gentiment de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Sam 2 Fév - 13:22

Houan-ti dit à Lou-nuen:

On dit que Ji-wu était capable de chevaucher le Dragon Zi à la marée montante, mais qu’à la marée descendante son esprit devenait si débile qu’il en oubliait son propre nom.

Il est dit aussi que Yuan-po maîtrisait si bien son aspect le jour, qu’il pouvait se rendre invisible, mais que la nuit, il était aussi grossier qu’un invité qui se croit maître de maison.

A propos de Chuan-ku, l’histoire raconte qu’aux solstices, sa force était telle, qu’il pouvait déraciner un grand arbre, mais qu’aux équinoxes, il ne pouvait pas même soulever une motte de terre. Qu’en pensez-vous ?

Veuillez me pardonner, dit Lou-nuen, mais je crains qu’avec ce ciel bleu, mon esprit soit confus et que je sois tout juste bon à me gratter la tête. Permettez-moi de différer ma réponse à demain. Tsin-i qui possède la faculté surprenante de prévoir le temps lors des années bissextiles, m’a en effet prévenu qu’il pleuvrait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Sam 2 Fév - 16:25

-Ju-su n’avait pas mangé depuis trois jours ; son esprit était occupé de nourriture.
Yun-Sei était obèse, lorsqu’il sortait de table, malheur à qui osait lui parler de cuisine.

-Si-kiu vivait au sommet d’une haute montagne constamment enneigée, alors que Kui-yu vivait dans la chaleur aride du désert. Lorsque l’un et l’autre s’écrivaient et se plaignaient des températures extrêmes qu’ils étaient contraints d’endurer ; à la lecture de ces lettres, Si-kiu se réchauffait alors que Kui-yu se refroidissait. Juan-zi aurait dit que leurs échanges épistolaires leurs faisaient connaître ponctuellement à l’un et à l’autre la douceur d’un climat tempéré.

-Zi-chouan venait de perdre sa mère, Lao-zu quant à lui venait de perdre son père. Lorsqu’ils se rencontrèrent ils n’en causèrent pas, car chacun savait ce que l’autre ressentait.

-Ji-touan ne savait pas lire, Mo-tseu ne savait pas compter. Ils décidèrent de s’unir.
Revenir en haut Aller en bas
tangolinos
Membre
Membre
tangolinos

Masculin Age : 67
Localisation : pau
Votre pratique, votre tradition : le doute
Taureau Dragon
Messages : 584
Points de participation : 671
Réputation & Pertinence : 4
Date d'inscription : 30/04/2010
Humeur : aléatoirement stable
Commentaires : Le mot n' est qu'une apparence, mais parfois il est utile pour évoquer le fond.

Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Sam 2 Fév - 19:23

Salut vol

j' imagine l' union d' un aveugle et d' un sourd... ça doit être d' une succulence qui ne peut qu' échapper aux nantis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Sam 2 Fév - 20:42

Smile 

Mo-tseu dit :

Une chose facile peut devenir difficile ; une chose difficile peut devenir facile.

Yui-tan trouva facile d’escalader le mont Yi. Lorsqu’il voulu cependant recommencer cette ascension, il se découragea avant peu.

C’est que les conditions de cette facilité étaient réunies, lorsqu’elles ne l’étaient plus, Yui-tan fut mis en échec.

Lorsqu’après avoir ainsi échoué, il décida à nouveau d’affronter cette ascension, il parvint jusqu’au sommet du mont Yi en moins de vingt jours.

C’est ainsi que Yui-tan apprit à ne pas se glorifier de ses capacités, ainsi qu’à ne pas considérer un échec comme définitif.

Jin-zeu commenta : les dieux donnent et reprennent comme bon leur semble.
Revenir en haut Aller en bas
tangolinos
Membre
Membre
tangolinos

Masculin Age : 67
Localisation : pau
Votre pratique, votre tradition : le doute
Taureau Dragon
Messages : 584
Points de participation : 671
Réputation & Pertinence : 4
Date d'inscription : 30/04/2010
Humeur : aléatoirement stable
Commentaires : Le mot n' est qu'une apparence, mais parfois il est utile pour évoquer le fond.

Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Dim 3 Fév - 20:40

Salut vol

je suis bien d' accord avec cette idée: ''les dieux donnent et reprennent comme bon leur semble.''


Cependant, je reste persuadé que si nous trouvons la juste attitude à maintenir ( l' extrême humilité ? ) les dieux se manifestent au delà-même de tout ce qu'on pourrait concevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Mar 12 Mar - 10:40

Xi Tuan en se réveillant dans la nuit, vit son double tranquillement assis au pied de son lit.
La frayeur s’empara tout d’abord de lui car il ne connaissait pas ses intentions, puis il réfléchit ; « puisque je suis cette créature et que cette créature est moi, et puisque je n’ai aucune méchanceté, comment ce Xi Tuan qui est mon double et qui se trouve assis au pied de mon lit pourrait-il me vouloir du mal ? » A cette pensée, il fut rassuré et se rendormi. Le lendemain matin, la créature avait disparue.
Revenir en haut Aller en bas
tangolinos
Membre
Membre
tangolinos

Masculin Age : 67
Localisation : pau
Votre pratique, votre tradition : le doute
Taureau Dragon
Messages : 584
Points de participation : 671
Réputation & Pertinence : 4
Date d'inscription : 30/04/2010
Humeur : aléatoirement stable
Commentaires : Le mot n' est qu'une apparence, mais parfois il est utile pour évoquer le fond.

Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Mar 12 Mar - 20:28

Et le lendemain soir, il se rendormit dans l' espoir de retrouver son double.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Sam 13 Avr - 21:17

Ju zi seng et Yi tan se trouvaient dans une auberge. Ju zi seng demanda à Yi tan « cher ami, veuillez m’expliquer votre compréhension du Tao. »
Yi tan dit : « Pour que je puisse vous expliquer ma vision du Tao, il faut que nous allions dehors ». Une fois sortis, Ju zi seng reposa sa question de cette manière : « Nous voici à présent sortis de l’auberge, expliquez-moi à présent ! ». « Comment savez-vous que nous sommes sortis ? » questionna Yi tan. « Comme vous pouvez le constater » repris Ju zi seng « nous étions à l’intérieur de l’auberge Yu Hin, mais maintenant, nous l’avons quittée et nous nous retrouvons dehors ». Yi tan dit : « cher Ju zi seng, vous vous trompez, nous ne sommes pas dehors ». Yi tan repris « Mais enfin, comment pouvez-vous nier cette évidence !? » « ce n’est une évidence que pour vous. » insista Yi tan. Ju zi seng qui commençait à perdre patience arrêta un passant du nom de Yui kan gi et lui dit ; « Monsieur, veuillez excuser mon intrusion, mais nous avons besoin de votre lumière pour trancher sur un point. Mon ami Yi tan ici présent affirme que nous ne nous trouvons pas dehors alors que quant à moi, j’affirme que si. Pourriez-vous le raisonner. » « En effet » répondit Yui kan gi « cela semble évident que nous nous trouvons dehors. » « Ha ! » fit Ju zi seng à son ami, « vous voyez bien que j’ai raison ! » Sans se décontenancer, Yi tan leur dit : « Vous vous trompez tous les deux, quel drôle d’idée est la vôtre que celle de penser que nous soyons dehors. » Malgré tous leurs arguments, Ju zi seng et le passant Yui kan gi ne parvinrent pas à convertir Yi tan, si bien qu’ils durent faire appel à un nouveau passant, lequel n’eut plus d’effet sur ce dernier. A nouveau, ces trois là s’entendirent pour avoir recours au jugement d’un quatrième témoin. Sans plus de résultat, tous furent persuadés que l’avis d’une cinquième personne s’avérerait déterminant, et ainsi de suite, les témoins s’accumulaient et tous se confortaient dans l’idée que sans conteste ils se trouvaient dehors, mais Yi tan restait imperturbable. Au bout d’un moment, devant l’auberge, il se trouvait une foule de personnes. Yi tan entre temps s’était éclipsé et plus personne ne savait qui était à l’origine de la dissension et chacun en perdit de vue sa raison d’être.
Le lendemain Ju zi seng se rendit à l’auberge. Il ne mit pas longtemps avant de découvrir Yi tan assis à une table en train de déguster son thé. Il s’assit en face de lui et commanda la même chose que son ami. Après un long silence, il dit en riant à Yi tan : « Vous m’avez montré un aspect bien singulier du Tao. » Après avoir avalé une gorgée de thé, Yi tan finit par lui répondre ; « Cher ami, c’est bien là tout ce que je pouvais faire pour répondre à votre question, mais comme vous le savez sans doute à présent, le Tao est la plupart du temps beaucoup plus discret qu’il ne l’a été hier. ». Et là dessus, il versa une larme du thé qui se trouvait dans sa tasse dans celle de son ami qui, ayant compris la démonstration, lui rendit un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
L'ange
Membre
Membre
L'ange

Masculin Age : 45
Localisation : Paris
Votre pratique, votre tradition : Zazen
Cancer Buffle
Messages : 537
Points de participation : 651
Réputation & Pertinence : 1
Date d'inscription : 27/04/2019

Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Jeu 9 Mai - 21:04

Zi tan dit à son disciple Wei wu : Vois comme je suis compatissant, je te donne des coups de poings, mais sois sûr qu'un jour tu ne les ressentiras plus.
Wei wu : Mais qu'adviendra-t-il si je rencontre quelqu'un de beaucoup plus fort que vous et qui me frappe encore plus fort ?
Zi tan devenu blême dit pour lui-même : Et qu'adviendra-t-il si c'est à moi qu'il s'en prend !?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1Jeu 9 Mai - 23:58

Chinoiseries F200806e3e01c28f32349ed664902263
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Chinoiseries Empty
MessageSujet: Re: Chinoiseries   Chinoiseries Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
Chinoiseries
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
zen forum :: Détente :: Le bon coin-
Sauter vers: