zen forum
Bienvenue !
Connectez vous avec votre pseudo et votre mot de passe
ou inscrivez vous gratuitement pour participer au forum.
Merci de nous rejoindre !

zen forum

forum de discussion sur le bouddhisme zen


 

Site officielSite officiel  facebookfacebook  YouTubeYouTube  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum de discussion sur le bouddhisme zen soto et la spiritualité en général

Partagez | 
 

 Un joyeux Noël du maître Brad Warner

Aller en bas 
AuteurMessage
Yudo, maître zen
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 70
Localisation : Montpellier
Votre pratique, votre tradition : zen, lignée Dogen, Niwa, Nishijima
Scorpion Rat
Messages : 45
Points de participation : 60
Réputation & Pertinence : 1
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Un joyeux Noël du maître Brad Warner   Mar 25 Déc - 9:15


Faites vous un Noël compatissant.
Published by Brad on December 24, 2018

Joyeux Noël à tous!

A ce moment de l'année, j'aime toujours voir d'éminents bouddhistes se congratuler de ce qu'ils ont pu être gentils, chaleureux et généreux. Mon adresse apparaît sur un tas de listes de publipostage, ce qui fait qu'à la fin de l'année, je reçois toujours plein de missives autocongratulatoires de la part de dirigeants bouddhistes "éveillés" et progressifs qui exposent tout le travail noble et engagé qu'eux et leurs organisations ont pu faire tout au long de l'année écoulée. Je suppose que c'est une façon efficace d'obtenir des dons de personnes qui se sentent coupables de ne pas avoir assez donné aux justes causes. Soyez assurés que tout l'argent que vous envoyez à un dirigeant bouddhiste ne servira absolument qu'à ceux qui en ont le plus besoin et ne servira jamais à rien d'autre.

Dôgen écrivait que l'action compatissante est comme une main qui s'allonge pour ajuster un oreiller dans la nuit (voir l'addendum ci-dessous). Personne ne le voit. Personne ne sait même que cela s'est produit. La personne qui en a bénéficié n'est pas vraiment assez photogénique pour que quiconque sur les médias sociaux s'en soucie.

Je pense que pour beaucoup de bouddhistes américains, l'action compatissante est comme une main qui s'allonge dans la nuit pour ajuster l'oreiller d'un réfugié dans un pays lointain ravagé par la guerre, et ensuite de tweeter là-dessus pendant les trois mois qui suivent, en s'assurant de bien inclure les bons hashtags et un peu de haine envers quiconque a pu voter pour Donald Trump.

Ma foi...

Je pense que la compassion a lieu lorsqu'on fait quelque chose de compatissant. On s'en fout que la personne qui en bénéficie n'est pas approuvée par les média comme le méritant. Il se peut même qu'elle ne la mérite clairement pas, mais vous le faites quand même.

Ce genre de compassion est plus difficile à mettre en oeuvre. Elle ne va pas vous valoir autant de "likes" d' "amis" que vous n'avez jamais rencontrés. Et c'est sûr que cela ne vous vaudra aucun don. Et je pense pourtant que c'est souvent bien plus important.

Alors ne vous en faites pas si vous n'êtes pas en train de voler vers le Moyen-Orient pour distribuer des couvertures ou si vous ne vous rendez pas à la frontière mexicaine pour jeter des bouteilles de lait par dessus le mur pour des enfants affamés. C'est sympa de le faire. Et si c'est ce que vous faites ce Noël, génial! Mais la compassion, ce n'est pas ça.

Cela signifie parler gentiment à votre oncle qui parle fort avec son chapeau MAGA [slogan de D. Trump, "Make America Great Again"]. Cela signifie aider votre mère à préparer la dinde, même si vous êtes un farouche opposant à l'élevage industriel. Cela signifie lâcher la grappe à l'employé du grand magasin même s'il fait la gueule après avoir servi des centaines de clients désagréables toute la journée.

Votre part là dedans est importante, peu importe à quel point ça ne vaut pas un Tweet.

Donc, Joyeux Noël et bonnes Fêtes à tous!

__________________________________________________________________________________________________
L'allusion qui est faite porte sur un kôan repris par maître Dôgen dans le chapitre Kannon du Shôbôgenzô:

Maître Ungan Donjo  (Ch. Yunyan Tansheng, 780–841 ec) demande à maître Dôgo Enchi (Ch. Daowu Yuanzhi, 769–835 ec), “Que fait Kannon, le Bodhisattva de la Compassion, avec tous ses milliers de mains et d'yeux?”

           Dôgo répond, “C'est comme quelqu'un qui allonge la main pour redresser son oreiller en pleine nuit.”

           Ungan dit, “OK, je comprends.”

           Dôgo dit, “Comment le comprends-tu?”

           Ungan dit, “Le corps tout entier est mains et yeux.”

           Dôgo dit, “Pas mal. Je te donne un 18/20.”

           Ungan dit, “C'est comme ça que je le vois. Et toi, frangin?”

           Dôgo dit, “Peu importe où tu vas, c'est que des mains et des yeux.”
Revenir en haut Aller en bas
 
Un joyeux Noël du maître Brad Warner
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
zen forum :: Bouddhisme zen :: Bouddhisme en général-
Sauter vers: