zen forum
Bienvenue !
Connectez vous avec votre pseudo et votre mot de passe
ou inscrivez vous gratuitement pour participer au forum.
Merci de nous rejoindre !

zen forum

forum de discussion sur le bouddhisme zen


 

Site officielSite officiel  facebookfacebook  YouTubeYouTube  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum de discussion sur le bouddhisme zen soto et la spiritualité en général

Partagez
 

 Les distractions sensorielles

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Les distractions sensorielles Empty
MessageSujet: Les distractions sensorielles   Les distractions sensorielles Icon_minitime1Sam 27 Juil - 0:48

Je ne sais pas si c'est exact, mais apparemment, le célibat est de mise dans le bouddhisme aussi, pour les personnes désirant devenir moines ou nonnes... ?

Une vidéo dit même (vous me direz si c'est aussi juste) que dans ce cas il est préconisé d'éviter non seulement les distractions sensuelles, mais sensorielles ; d'éviter la danse, le chant, la musique...

Je me demande ce qu'il reste de savoureux dans la vie, si nous nous coupons de tout ce que nos sens peuvent nous fournir de mieux... et de si vital (la musique, l'amour !)... D'ailleurs, paradoxalement, la musique est très présente dans les rites religieux !

Pourquoi les religions et spiritualités se méfient-elles autant de nos sens, et du sexe, pour ne pas dire de la femme, quasiment absente ou jouant le "mauvais rôle" dans les textes sacrés... ?! Ca me rappelle l'interdiction de rire dans le film "le nom de la rose"... Peut-être en grande partie est-ce pour donner des règles strictes de "vivre ensemble" ? Sécuriser une communauté en bridant la liberté des membres... ?!
Revenir en haut Aller en bas
Rémi
Membre
Membre
Rémi

Masculin Age : 30
Localisation : Nord-est de la France
Votre pratique, votre tradition : Zen autodidacte
Capricorne Dragon
Messages : 1135
Points de participation : 1483
Réputation & Pertinence : 4
Date d'inscription : 06/05/2019

Les distractions sensorielles Empty
MessageSujet: Re: Les distractions sensorielles   Les distractions sensorielles Icon_minitime1Sam 27 Juil - 1:18

La vie monacale religieuse, telle que pensée dans le bouddhisme comme le christianisme, est une sorte d'hyper-spécialisation sur le sacré.

L'idée est de créer un espace uniquement tourné vers le sacré (que ce soit Dieu ou le Dharma).

Cette volonté d'hyper-spécialisation explique qu'on exclut beaucoup de choses. Certains vont être moines deux ans, cinq ans, d'autres toute leur vie. Des laïques peuvent venir en retraite quelques mois, parfois.

C'est un lieu qui peut avoir son utilité ; qui a aussi ses défauts, et qui ne convient pas à tous.


Donc y'a une nette différence entre laïque (dans le monde) et moines ou nonnes ("hors" du monde mais tu jardines et tu fais une sorte de refuge pour les autres). Pas les mêmes exigences, pas la même spécialisation.

Dans le Zen Soto, on peut être prêtre et marié.e ; père / mère de famille etc.

___

Ensuite, on peut aussi lire cela d'un point de vue sociologique, historique, politique, et là il y a beaucoup de tambouille politique : le célibat fait du moine un être à part, plus neutre, et est perçu comme tel par les laïques.
Revenir en haut Aller en bas
Rémi
Membre
Membre
Rémi

Masculin Age : 30
Localisation : Nord-est de la France
Votre pratique, votre tradition : Zen autodidacte
Capricorne Dragon
Messages : 1135
Points de participation : 1483
Réputation & Pertinence : 4
Date d'inscription : 06/05/2019

Les distractions sensorielles Empty
MessageSujet: Re: Les distractions sensorielles   Les distractions sensorielles Icon_minitime1Sam 27 Juil - 1:27

Sur l'aspect "distraction sensorielle" : il ne s'agit pas de nier les sens ou les plaisirs, mais de critiquer l'attachement à ceux-ci.

Des maîtres zen pouvaient boire de l'alcool. Fréquenter des prostitués. Il y a la Loi et la jurisprudence. Penser que le bouddhisme fustigerait les sens serait très caricatural ; cf calligraphies, poésies, cérémonie du thé etc.

On pourrait développer longuement ; je vais tenter d'être concis : il y a nécessairement des perceptions sensorielles, et en tant que perceptions sensorielles : zéro problème. Mais s'il y a distraction sensorielle, alors c'est moyen : on s'attache, on recherche (trop) activement un truc précis, et on s'éloigne de la Voie : on est distrait. Après, tous les bouddhistes ne cherchent pas coûte que coûte à être des saints. Mais l'idée-clef c'est que le plaisir (sensoriel ou spirituel c'est pareil : tu trouves des mises en garde sur le fait de ne pas trop s'abandonner aux états béatifiques en méditation) n'est pas du tout un problème : seul l'attachement au plaisir est problématique. Si t'es pas attaché au plaisir, tu profites tranquillement, et le jour où ton plaisir n'est plus possible, matériellement ou éthiquement, s'il n'est plus "juste", tu as aucun mal à lâcher l'affaire.

Donc le problème n'est pas sur le mot "sensoriel", mais sur le mot "distraction".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Les distractions sensorielles Empty
MessageSujet: Re: Les distractions sensorielles   Les distractions sensorielles Icon_minitime1Lun 29 Juil - 11:00

Merci ! Krishnamurti dit aussi des choses intéressantes sur le désir, en analysant le processus que cela implique...

Revenir en haut Aller en bas
tchamba
Membre
Membre
tchamba

Masculin Age : 45
Localisation : Tours
Votre pratique, votre tradition : Zen Soto
Lion Tigre
Messages : 3261
Points de participation : 3852
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 28/04/2016

Les distractions sensorielles Empty
MessageSujet: Re: Les distractions sensorielles   Les distractions sensorielles Icon_minitime1Jeu 29 Aoû - 12:06

Invité a écrit:
Je ne sais pas si c'est exact, mais apparemment, le célibat est de mise dans le bouddhisme aussi, pour les personnes désirant devenir moines ou nonnes... ?

Une vidéo dit même (vous me direz si c'est aussi juste) que dans ce cas il est préconisé d'éviter non seulement les distractions sensuelles, mais sensorielles ; d'éviter la danse, le chant, la musique...

Je me demande ce qu'il reste de savoureux dans la vie, si nous nous coupons de tout ce que nos sens peuvent nous fournir de mieux... et de si vital (la musique, l'amour !)... D'ailleurs, paradoxalement, la musique est très présente dans les rites religieux !

Pourquoi les religions et spiritualités se méfient-elles autant de nos sens, et du sexe, pour ne pas dire de la femme, quasiment absente ou jouant le "mauvais rôle" dans les textes sacrés... ?! Ca me rappelle l'interdiction de rire dans le film "le nom de la rose"... Peut-être en grande partie est-ce pour donner des règles strictes de "vivre ensemble" ? Sécuriser une communauté en bridant la liberté des membres... ?!

En général t'évite d'arroser une graine avec des produits toxiques.

Par conséquent si tu t'engages sur une voie spirituelle qui est une voie de transformation pour si possible s'élever... Il est préférable de renoncer à tout ce qui est susceptible de nous tirer vers le bas... De même que tu vas éviter une nourriture trop grasse et malsaine tu vas également éviter les musiques trop entêtantes, les danses trop lascives, qui si elles génèrent du plaisir peuvent être terriblement addictive.
Le problème c'est que la pratique de la méditation nous rend. plus  sensible donc ce n'est pas vécu comme un renoncement.
Loin de nous rendre indifférent au monde elle nous stimule également dans tous les sens.
Mais l'idée c'est de ne pas faire un pas en avant grâce à la méditation pour en faire trois en arrière avec la pornographie par exemple.

Dans les préceptes bouddhistes il y a celui de ne pas avoir une mauvaise sexualité mais ça laisse de la place à une bonne sexualité et ça laisse une place à la question interprétative de ce qu'est une bonne sexualité. Libre à chacun de décider si l'homosexualité c'est du bon ou du mauvais côté.

J'ai eu un écho du maître que je fréquente qui s'étonnait du nombre d'homosexuel dans le zen. Il est clair que le zen est l'une des traditions les plus permissives. Tant mieux.

Du coup c'est à toi de voir ce qui te tire vers le haut et ce qui te tire vers le bas... et de ne pas arroser ta graine de bouddha avec des séries ultra-violentes, du porn, des musiques violentes et décérébrés... qui ne te feront pas progresser.

C'est du bon sens... après fait ce que tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
tchamba
Membre
Membre
tchamba

Masculin Age : 45
Localisation : Tours
Votre pratique, votre tradition : Zen Soto
Lion Tigre
Messages : 3261
Points de participation : 3852
Réputation & Pertinence : 10
Date d'inscription : 28/04/2016

Les distractions sensorielles Empty
MessageSujet: Re: Les distractions sensorielles   Les distractions sensorielles Icon_minitime1Jeu 29 Aoû - 12:28

Invité a écrit:
Merci ! Krishnamurti dit aussi des choses intéressantes sur le désir, en analysant le processus que cela implique...


Ce que dit K. est très péremptoires et semble ne reposer que sur sa propre expérience. Elle diffère de la mienne... Il n'y a pas de centre mort chez moi... pas que je sache. Et je vois mal à quoi cela peut correspondre d'un point de vue scientifique ou bouddhiste.

Voire dans les attributs de la pauvreté (pagne) ou que sais-je de la futilité témoigne de l'esprit borné du monsieur.

Penser que l'on puisse se transformer sans rien faire de concret me sembla absurde... La méditation pendant laquelle nous ne faisons rien n'est qu'une partie de la pratique ou nous faisons des choses comme le samu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Les distractions sensorielles Empty
MessageSujet: Re: Les distractions sensorielles   Les distractions sensorielles Icon_minitime1Jeu 29 Aoû - 13:56

@tchamba a écrit:
Voire dans les attributs de la pauvreté (pagne) ou que sais-je de la futilité témoigne de l'esprit borné du monsieur. 
" Les œillères ... sont des pièces de cuir ou de plastique faisant partie du harnachement du cheval. 
Attachées au montant de la bride, elles vont par deux et recouvrent une partie des yeux ou du champ de vision de l'animal, en l'empêchant ainsi de voir derrière lui et, parfois aussi, sur les côtés."


http://zenforum.forumactif.com/t591-norepinephrine-entre-en-scene#26051
Revenir en haut Aller en bas
tangolinos
Membre
Membre
tangolinos

Masculin Age : 67
Localisation : pau
Votre pratique, votre tradition : le doute
Taureau Dragon
Messages : 878
Points de participation : 991
Réputation & Pertinence : 4
Date d'inscription : 30/04/2010
Humeur : aléatoirement stable
Commentaires : Le mot n' est qu'une apparence, mais parfois il est utile pour évoquer le fond.

Les distractions sensorielles Empty
MessageSujet: Re: Les distractions sensorielles   Les distractions sensorielles Icon_minitime1Dim 1 Sep - 19:02

Les distractions sensorielles ?

Se distraire est une chose, s' attacher aux distractions en est une autre...

Ni trop, ni trop peu, est la règle d' Or...

Bouddha évoque la voie du milieu...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les distractions sensorielles Empty
MessageSujet: Re: Les distractions sensorielles   Les distractions sensorielles Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
Les distractions sensorielles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
zen forum :: Bouddhisme zen :: Spiritualité en général-
Sauter vers: